Ostaria - RPG Politique

Micronation
 
Derniers sujets
Les posteurs les plus actifs du mois
Albert delfrous
 
Damien Carmel
 
Jérôme Plassel
 
Julius Muller
 
Stéphane Dubois
 
L'État Ostarien
 
Représentant Belgogien
 
Agrippine Sonners
 
Diplomatye yssoise
 
John Wilkilson
 
Les posteurs les plus actifs de la semaine
Albert delfrous
 
Julius Muller
 
Diplomatie du Kolozistan
 
Ambassade Avaroise
 
Damien Carmel
 
Jérôme Plassel
 
Stéphane Dubois
 
François Dickson
 
Diplomatie Piréenne
 
Diplomatye yssoise
 
Ceux qui commencent le plus de sujets
François Dickson
 
Alex Colin
 
Jérôme Plassel
 
Albert delfrous
 
L'État Ostarien
 
Stéphane Dubois
 
Louis Chaldon
 
Mickaël Ruiz
 
Christian Duroux
 
Nicolas Barouel
 
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe

Partagez | 
 

 Blocus de la mer d'Ylésia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Diplomatye yssoise

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 18/04/2017
Age : 27

MessageSujet: Blocus de la mer d'Ylésia   Mer 12 Juil - 21:18

Le Sérényssime Empire d'Ys était par le caprice du destin, voisin d'un pays désormais en guerre civile. Guerre civile qui par ailleurs soulevait d'importante force dont la présence n'étaient même pas soupçonné jusqu'à alors.

Mais pour les habitants de la Syldavie-Méridionale c'était décidément le sort qui s'acharnait. D'abord, les francovares au nord qui se font gouverner par un tyran ultra-nationaliste et dont il a fallut des mois pour se débarrasser. Maintenant c'était le voisin du sud qui avait sa guerre civile, et à un niveau plus grave que chez les francovares, puisqu'en plus des royalistes, il fallait désormais faire avec des collectivistes.

Aussi tôt le commandement yssois avait envoyé ses alertes à l'Etat-Major à Venys que les ordres furent donner. Et sans doute fallait-il rendre grâce à Poséydon (Loué Soit-Il !) de l'heureuse présence du co-Prince-Protecteur Julyus Muller à Lunont. Celui-ci s'étant entretenu avec le président Plassel, obtenant l'accord de celui-ci pour une intervention plus poussé dans le conflit en cours.

A la garnison yssoise en Syldavie d'agir. Aussi tôt que les informations furent transmises que la première chose décidé fut la mise en place d'un blocus sur le littoral est d'Ostaria donnant sur les mers d'Ylésia et de Saraland. A l'extrême limite des eaux territoriales fut déployé le Groupe Aéronaval de Soutien de la 4eme Flotte basé à Dooma. Sorte de flotte dans la flotte, elle était constitué d'une vingtaine de navires autour du porte-hélicoptère VSS Zoé Tinuvièl. Le navarque de la flotte Anchyse de Saprysti n'avait pas juger utile de déployer l'ensemble de la flotte. La réputation de la Sérényssime en matière navales et la menace d'une riposte sans merci étant des éléments suffisamment évocateur pour tenir en respect les séditieux locaux et permettre de garder pour le gouvernement légitime une voie de repli vers le nord et l'est. Car à Dooma était resté le gros de la 4ème flotte, et ça n'était que la 4ème...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://sites.google.com/site/serenyssimeporte/
Diplomatye yssoise

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 18/04/2017
Age : 27

MessageSujet: Re: Blocus de la mer d'Ylésia   Jeu 13 Juil - 12:38

L'absence de réaction de la part des rebelles avait fait pousser des ailes au commandement de la flottille yssoise qui bloquait la mer d'Ylésia. De Saprysti avait ordonné des patrouilles en hélicoptères le long du petit littoral puis pénétrer à l'intérieur des terres pour voir ce qu'il se passerait. Les retours d'information n'avaient signalés aucune installation portuaire d'envergure ni aucun navire de guerre d'importance et encore moins de réactions. Les royalistes sans le savoir avaient un ventre mou dans leur défense et ils leur seraient difficile maintenant de le combler étant donné que les yssois allaient en profiter un maximum désormais.

le Navarque avait donné l'ordre de redéployer la flottille à l'extrême limite des eaux ostariennes et de garder à portée de tir les premières installations rebelles. Le Groupe d'Action Navale et Terrestre (une autre flottille de la 4eme flotte) allait bientôt rejoindre le porte-hélicoptère, permettant de verrouiller un peu plus la zone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://sites.google.com/site/serenyssimeporte/
Damien Carmel

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 04/06/2017
Age : 27

MessageSujet: Re: Blocus de la mer d'Ylésia   Jeu 13 Juil - 13:37

Les Merkistes étaient désormais les rois des airs grâce aux usines Delfrous récupérer ainsi que les bases militaires , surtout aérienne de l'île de Cavour.

Sachant qu'une défaite royaliste leurs seraient préjudiciable, ils envoyèrent une missive aux Yssois.

"

Nous avons appris votre avancer sur le territoire continental. Nous vous demandons de retourner en mer où notre aviation prendra les décisions nécessaire à votre départ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diplomatye yssoise

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 18/04/2017
Age : 27

MessageSujet: Re: Blocus de la mer d'Ylésia   Jeu 13 Juil - 14:27

Le message reçu, il fut décidé en haut-lieu de ne donner aucune suite. Pendant ce temps là, le Groupe d'Action Navale et Terrestre s'était déployé au coté du Groupe d'Action Naval de Soutien. Lui-aussi doté d'une vingtaine de navire, mais constitué autour du cuirassé VSS Agésylas. Les yssois indiquaient de manière implicite qu'ils n'avaient pas l'intention de s'en aller sans y avoir été invité par les autorités légitimes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://sites.google.com/site/serenyssimeporte/
Diplomatye yssoise

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 18/04/2017
Age : 27

MessageSujet: Re: Blocus de la mer d'Ylésia   Jeu 13 Juil - 21:16

A 21h se mit en branle la seconde phase de l'opération Tsunamys, la 4eme flotte était au grand complet dans le secteur. Les deux portes-avions qui faisaient partis de la flotte (les VSS Pléystonax et Agésipolys) crachaient continuellement tantôt des avions de chasses, tant tôt des bombardiers, tantôt des avions de transport. Soit une cinquantaine d'appareils de tout type vrombissant dans les cieux ostariens.

Les bombardiers débutèrent leurs opérations sur Ménargues. Les premiers vols de reconnaissance avaient permis de repérer les principaux sites militaire et les appareils se mirent en tête de neutraliser autant que possible les forces ennemies qui pourraient réagir. Épaulés par les avions de chasses au cas ou la chasse rebelle seraient sur le qui-vive. Tandis qu'entre la côte est et la ville les avions transporteurs déversèrent les troupes aéroportés du Corps des Fusyliers-Marins, une des principales forces de frappes des armées yssoise. Tandis que sur la côte les troupes lourdes tel que l'artillerie et les blindés étaient débarqués sous bonnes garde. Le tout représentait un total de quelques vingt-milles hommes.

L'objectif était simple, multiplier les fronts pour forcer les rebelles, qu'ils soit rouges ou aristos à s'éparpiller.


jet de dé bombardement de Ménargues:
 

jet de dé débarquement des troupes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://sites.google.com/site/serenyssimeporte/
L'État Ostarien
Admin
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 09/07/2015

MessageSujet: Re: Blocus de la mer d'Ylésia   Jeu 13 Juil - 21:16

Le membre 'Diplomatye yssoise' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'dé à 6 face' : 4

--------------------------------

#2 'dé à 6 face' : 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://republique-ostaria.pro-forums.fr
Diplomatye yssoise

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 18/04/2017
Age : 27

MessageSujet: Re: Blocus de la mer d'Ylésia   Jeu 13 Juil - 21:21

D'après les images qui parvenait à la salle de commandement du VSS Zoé Tinuvièl, les bombardements sur Ménargues avaient rempli la quasi-totalité de leurs objectifs. Les infrastructures militaires étaient en majorité endommagés tandis que la chasse rebelle et la DCA n'avait pas fait preuve d'une grande réactivité, seul un chasseur yssois avait pu être abattue et un bombardier endommagé. Le pilote du chasseur s'étant éjecter à temps A cela il fallait ajouté la réussite du débarquement du Corps des Fusyliers-Marins, démontrant si il fallait encore en faire la preuve la supériorité de la marine yssoise dans ce domaine.

Pris au dépourvu les rebelles allaient sans doute avoir du mal à mettre en place une défense solide. Le siège de Ménargues n'allait être qu'une simple formalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://sites.google.com/site/serenyssimeporte/
Albert delfrous
Roi Jacques II
avatar

Messages : 454
Date d'inscription : 14/05/2016
Age : 20
Fonction : Roi dostaria

Feuille de personnage
Carte d'identité & Passeport - Fin de Validité : 05/01/2018
Carte Diplomatique - Fin de Validité :
Carte Visa Touriste - Fin de Validité :

MessageSujet: Re: Blocus de la mer d'Ylésia   Jeu 13 Juil - 22:22

El/pause général pour le moment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diplomatye yssoise

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 18/04/2017
Age : 27

MessageSujet: Re: Blocus de la mer d'Ylésia   Dim 16 Juil - 14:42

Edorel Gatline profitait du beau temps sur la plage. Appuyé sur les restes d'un vieux bunker à l'usage oublié et enfoncé au trois quart dans les sables, il réajusta ses lunettes de soleil. Un petit air frais venu de la mer atténua agréablement la chaleur de l'été. En d'autres circonstances, cela aurait été une excellente journée.

Il s'autorisa une petite fantaisie pendant son service. Il sorti de sa manche gauche une chibouque repliable qui une fois mis droite faisait dans les quarante centimètres de longueur. Il tassa dans le foyer quelques doses d'opyum puis alluma le tout. A la première bouffé, il toussa. Il n'était encore guère habitué à l'opyum lui qui n'avait jamais été un grand fumeur. Mais il fallait bien ça pour être considéré comme un vrai yssois. Une fois habitué au goût au bout de quelques secondes il commença a en apprécier tout les arômes, ainsi et surtout les effets secondaires. Chez le tout venant en dehors d'Ys, l'opyum mène à divers troubles et pathologies néfastes, tandis que chez les yssois curieusement, en plus de s'en servir comme un euphorisant et un anti-douleur, il décuple les capacités artistiques. Il va s'en dire que si Gatline ne s'arrêtait pas à cette consommation unique et quotidienne, il taperait des solos de mandoline à s'en péter les nerfs tout en déclamant des alexandrins.


« Papa !

-Hum ? Edorel releva la tête, Dorothée, une de ses filles jumelles dressait la tête par dessus la ruine du bunker.

-Tu fumes pendant le service maintenant ?

-Prescriptyon du corps médical. Je te rappelle que j'ai un début de scyatique.

-C'est ça, l'hélico attend.

-Eh bien, ils en ont mys du temps.

-Mais on t'attendait...

-C'est ce que je dis ma fille. Cesse donc d'être impertinente à ton âge. »

Sans pour autant s'arrêter de fumer sa pipe à opium, Gatline repris sa canne, et boitillant, il contourna le vieux bunker.

A cette instant précis plusieurs formations d'hélicoptères d'attaques vrombissaient dans le ciel d'Ostaria. Suivis de près par plusieurs dizaines d'autres hélicoptères transporteurs. Sur la plage, des milliers d'hommes et des centaines de véhicules et de chars étaient débarqués. Certains roulaient déjà à l'intérieur des terres d'autres étaient encore rangé impeccablement comme sur un parking. Détail qui peut avoir son importance, des chevaux aussi était débarqués. Ys quand bien même était un pays largement aussi moderne que la plupart de ceux de l'Archipel (voir plus moderne sur certains points), son armée comptait encore une cavalerie nombreuse. L'usage d'une cavalerie doté de moyen anti-char en soutien d'un déploiement de blindés, ajoutez à cela une mobilité jamais égalé par aucun véhicule sur tout type de terrain, voilà qui allait certainement donner des sueurs froides à l'ennemie. Sur mer le spectacle était tout aussi impressionnant. Des navires à pertes de vue. Des destroyers, des croiseurs, un cuirassé et des portes-avions et hélicoptères. Jamais ce bras de mer n'avait du voir autant de navire sur ses eaux.

Les renforts de Pseudopolys étaient bien plus conséquents que le corps expéditionnaire parti de Syldavie-Méridionale, de deux fois l'effectif initial. Le cap des trois-cents milles hommes était en passe d'être franchi. Sans compter que la destruction du VSS Agésylas avait confirmé la nécessité d'employer les grands moyens pour faire rétablir l'état de droit en Ostaria. L'Ympératrice Elle-même, par l'intermédiaire du chambellan du Palays Écarlate, avait donnée son accord pour que soit mobiliser pour l'opération Tsunamys non pas un mais deux régiments de la Garde Ympériale. Sans parler des commandos du FSIR et des agents du SYRE qui du jour au lendemain virent leur effectifs passer de quelques uns à quelques dizaines sur tout le territoire …

L'hélicoptère attendait toujours le métaligore. A son bord se trouvait Dorothée et Sylith, mais aussi le navarque Chuck Norrys, méta-navarque de la flotte et des autres liquides (si si c'est son grade), Willys Huntleyz, ex-agent des ZZZ et désormais agent de terrain des SYRE, ainsi qu'une mystérieuse personne dont on arrivait à deviner seulement l'allure féminine sous sa combinaison noire moulante. Edorel grimpa aussi bien que sa prothèse le lui permit et alla savoir entre ses deux filles. L'hélicoptère prit son envol et pris la direction de Ménargues ou le corps des fusyliers-marins déjà en place pour le siège attendaient les renforts.


« Monsyeur le Métaligore, est-ce byen raysonnable à votre âge de prendre part aux opératyons ? Je crains que votre pyed-bot vous rallentysse. Demanda Norrys.

-Monsyeur le navarque, vous apprendrez dans les heures qui viennent que vous n'êtes pas le seul a jouyr …

La femme dans la combinaison noire moulante, assis entre Norrys et Huntleyz poussa un vif mais discret feulement, coupant net la parole au Métaligore de Mytilène. Ils la fixèrent d'un regard interrogateur. Sans s'apercevoir que Dorothée et Sylith avaient également eux toutes les deux un coup de chaud.

… De … la réputatyon d'être increvable. Et si j'en croit les rapports (des gouttes de sueur perlèrent sur les front des jumelles et de la femme), ce sera le moment ou jamays de mettre à profit cette avantage. De plus, je tiens à précyser qu'il ne s'agit pas d'un pied-bot mais d'une prothèse qui s'est désajuster avec l'âge. »

Un avion de chasse passa tout près de l'hélicoptère suivit d'une vingtaine d'autres. Les yssois allaient donner un coup de butoir aux rebelles comme il n'en n'avaient jamais senti. Et ça n'était pas les bombes nucléaires qui allait stopper les descendants des atlantes. Depuis la destruction du cuirassé, les contres-mesures avaient été réajustés, limitant considérablement les risques. Ménargues était sur le plan de vol du Métaligore, mais Calmec était aussi sur la liste, une parti des renforts de Pseudopolys sous les ordres du général Lucyus Andromakys étaient par ailleurs déployés sur ce trajet, afin d'assurer une solide base arrière. Les royalistes ces derniers heures avaient cela-dit opté pour la sécurité en gardant une distance avec les troupes yssoises. Au bénéfice de Gatline pour qui la prise de Ménargues ne serait au final qu'une formalité. Ce faisant les rebelles laissaient aux yssoise le champ libre pour défendre le nord d'Ostaria dont la population était largement favorable à la République.

Spoiler:
 

jet de dé débarquement des troupes:
 

Projections des renforts sur Ménargues (siège):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://sites.google.com/site/serenyssimeporte/
L'État Ostarien
Admin
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 09/07/2015

MessageSujet: Re: Blocus de la mer d'Ylésia   Dim 16 Juil - 14:42

Le membre 'Diplomatye yssoise' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'dé à 6 face' :


--------------------------------

#2 'dé à 6 face' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://republique-ostaria.pro-forums.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Blocus de la mer d'Ylésia   

Revenir en haut Aller en bas
 
Blocus de la mer d'Ylésia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [musique] playlist de blocus...
» Les forceurs du Blocus de Djibouti de jui 1940 à juillet 1943
» Des manifestations de lycéens dégénèrent à Nanterre et Lyon
» le Havre - Rue Michel-Delaroche négociant maire Rufenacht Nantes blocus anglais
» 2e Guerre mondiale, 23 juin 1948, le blocus de Berlin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostaria - RPG Politique :: Royaume d'Ostaria :: Régions & Communes :: Région de Choignaux-
Sauter vers: