Ostaria - RPG Politique

Micronation
 

Le roi Jacques II est touché par deux balles de revolver dans un attentat.
Derniers sujets
Les posteurs les plus actifs du mois
Jérôme Plassel
 
Stéphane Dubois
 
François Dickson
 
Tommen Delfrous
 
Albert delfrous
 
Représentant Belgogien
 
Mickaël Ruiz
 
Pierre Jourdan
 
Edmund Royalauch
 
Louis Chaldon
 
Les posteurs les plus actifs de la semaine
Ceux qui commencent le plus de sujets
François Dickson
 
Alex Colin
 
Jérôme Plassel
 
Albert delfrous
 
Stéphane Dubois
 
L'État Ostarien
 
Louis Chaldon
 
Mickaël Ruiz
 
Christian Duroux
 
Nicolas Barouel
 
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe

Partagez | 
 

 Aide militaire avaroise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ambassade Avaroise

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 14/07/2017
Age : 48

MessageSujet: Aide militaire avaroise   Ven 14 Juil - 1:07

Un courrier de Jacques II requérant l’assistance impériale convainquit Avaricum d’intervenir militairement chez son voisin. Il fallait bien choisir un camp, et Castillon-Villeroy décida de s’impliquer pour l’option la plus rationnelle qui soit. En effet, les derniers rapports indiquaient que les forces républicaines, défaites sur les champs de bataille, s’étaient repliées au nord de la province de Brifalle, tandis que les royalistes s’étaient emparés de la majorité du pays, dont la capitale. Une faction merkiste semblait quant à elle avoir pris possession de l’île de Cavour et avait lié une entente de circonstance avec les troupes du roi. Devant cette réalité, Avaricum ne pouvait pas décemment mener campagne contre les gagnants, ce qui aurait signifié de multiples combats sur sa frontière et ailleurs, créant davantage de chaos et de misère, plongeant Ostaria dans la ruine. Au contraire, il fallait stabiliser l’arrière-pays, éviter autant que faire se peut les morts et dégradations, et consolider le nouveau pouvoir pour ensuite amener chaque partie à la table des négociations et trouver une issue à la crise.

Dans un premier temps, des régiments avarois franchirent la frontière en direction du nord de la province de Bacapy. Puis la flotte du Piemont débarqua des troupes en Orbône afin d’assurer la protection de la capitale. Toutes ces forces devaient se positionner le long des systèmes fluviaux traversant le pays au sud des villes de Tasaque et Menargues. Au-delà, l’on risquait des débordements sur les zones de manœuvres yssoises. Chaque soldat restait sur le qui-vive, même si pour l’instant tout devait se dérouler en terrain ami. A ce titre, les transports modernes (chemins de fers, autoroutes, aéroports, etc) contrôlés par les royalistes permirent aux avarois stupéfaits de se déplacer rapidement sur la moitié du pays.


Parcours prévu des troupes avaroises :

Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambassade Avaroise

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 14/07/2017
Age : 48

MessageSujet: Re: Aide militaire avaroise   Ven 21 Juil - 18:48

Conformément au traité de Tasasque, Avaricum débuta le retrait progressif de ses troupes en Ostaria. Les régiments positionnés dans les provinces de Bacapy et Aupagne levèrent camp en priorité, tandis que les troupes postées au nord de Lunont s’attardèrent dans la région afin d’assurer la sécurité de Jacques II et du sommet en cours, le temps que celui-ci prenne fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Aide militaire avaroise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pécule militaire ou aide à la reconversion : - Accompagner les personnels de la Défense
» * Pécule ou aide à la reconversion - Textes règlementaires ....
» demarches a accomplir pour allocation aide a la mobilité
» Demande aide lecture acte mariage 1742 Cormeilles Eure
» Besoin de votre aide les expert(e)s!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostaria - RPG Politique :: Régions & Communes :: Région de Bacapy-
Sauter vers: